League Goneblin – Saison II : Épisode 1

Nous voilà repartis pour une série de batailles plus ou moins épiques pour cette seconde saison de notre League dédiée au format Commander.

Pour ce premier affrontement, sept rivaux se retrouvèrent, divisés en deux groupes.
Voici leurs histoires :

Table 1 : Bataille 1

Tout commença paisiblement. Les oiseaux chantaient et une légère brise se fit sentir sur ce champ de bataille encore neutre d’atrocité.
Kadina, Alela, Windgrace et Animar se préparaient au pire, lentement, mais sûrement. La plupart rampèrent, chacun avec ses propres moyens et on sait bien que Windgrace est très fort dans ce domaine. Animar quant à lui, préféra sacrifier un Sakura-Tribe Elder trop vieux pour la guerre pour obtenir cinq terrains au quatrième tour.
Classique me direz-vous ? Mais ce fut en réalité le début de la fin. Animar était en jeu depuis le troisième tour, avec ses cinq mana disponibles il invoqua un Peregrine Drake qui lui permit de gagner un marqueur +1/+1 et de dégager ses cinq mana.
Avec seulement 1 & R, il appela un Imperial recruiter. Et oui, pour chaque marqueur sur Animar, ses sorts de créatures se voient réduits d’autant en coût de mana incolores.
Le recruteur fit son taf et alla nous chercher une magnifique Walking ballista toute clinquante, mais peu menaçante en l’état.
L’élémental passa donc à deux marqueurs +1/+1. Il pouvait jouer sa fameuse Ancestral Statue, qu’il aime tant, peut-être un peu trop, pour seulement 2 mana. Ce qui lui rajouta de nouveau un marqueur.
La statue se remonta en main elle-même. Pour être encore jouée pour 1…
Animar obtint son 4 ème marqueur, permettant ainsi de caster la statue gratuitement et donc à volonté.
Une fois le commandant Temur monté à 501/501, il était temps d’attaquer. Windgrace fulltap, la proie était trop alléchante. Le voilà sur le chemin d’un mastodonte que l’on n’arrête pas si simplement non plus avec ses protections. Il succomba tout en étant également first blood et first kill ! Olé !!!
Kadina et Alela, voyant ceci, furent sûrement pétrifiés de peur. La mort était-elle assurée ? Et bien… Oui ! La Walking ballista entra en jeu.
En faisant craquer la table sous son poids de 250 marqueurs +1/+1, prête à défourailler tout ce qui bougeait.
Un premier marqueur fut retiré, un premier point de vie perdu chez un adversaire.
Puis un second, un troisième… Et ce fut 80 points enlevés ainsi pour achever les derniers survivants. Nous étions au tour 4, tous avaient leurs espoirs de victoire. Malheureusement, pour les adversaires d’Animar, celui-ci n’avait pas le temps de chipoter. Se fût une véritable boucherie.

Table 1 : Bataille 2

Nous fûmes cette fois sur un champ de bataille plutôt… inhabituel ! Où les petites fées côtoyaient d’ignobles monstres au sommet de leur chaine d’évolution, pendant que ce bon vieux Oloro regardait ça assis sur sont trône avec un bol de popcorn (comme d’habitude quoi). Mais celui-ci nous surpris tous. Et oui ! Il le fit, il commença à remuer son postérieur sans âge de son doux trône ! Mais comment cela se fusse ? Une envie pressante ? Un ravitaillement de pack de bières nécessaire ? Rien de tout cela. La tentation fut trop grande suite à un Mana drain d’un artéfact de rampe à 3 d’Hirotaro. Le T3 du commandant Esper arrivant avec son land, les 6 manas étaient présents. Après un rôt en se levant, Oloro se rendit pour une fois sur le champ de bataille ! Et il ne s’arrêta pas là. Un tuto de sorcery et c’était Toxic deluge qui était à disposition sur son deck, puis dans sa main. Une ombre de mort planait déjà sur le champ de bataille alors que les joueurs avançaient leurs pions.

Quelques slivoides proliféraient sur le champ de bataille, tandis qu’Alela essayait de ralentir l’invasion avec quelques gestions ! Kozilek essayait quant à lui d’arriver le plus rapidement mais fut ralenti par les slivoides qui s’attaquèrent comme des pies à ses beaux cailloux brillant. Voyant que son arrivée serait retarder par ses adversaires, il changea de stratégie et mit lui aussi une menace qui planerait vite sur le champ de bataille, le Steel Hellkite !

Pour développer son expansion encore plus rapidement, le Suzerain essaya de lancer des Rhystic study qui furent, malheureusement pour lui et heureusement pour les autres, contrée en ce début de game par Alela ! Tout se chahut déconvenait à Oloro qui préférait le calme et il y mit fin avec son Toxic deluge qui planait depuis un petit moment au dessus du champ de bataille. Mais après des siècles d’évolution les slivoides avaient su s’adapter à toutes les situations. C’est ainsi, grâce à un Eerie Ultimatum, la propagation de se fléau était repartie de plus belle ! Expansion boostée qui plus est par le retour de fetchlands et de sa fameuse Rhystic Study ! Mais le plus menaçant chez les Slivoides à ce moment là résidait en l’un des plus petits sur le champ de bataille, le Virulent Sliver qui partage sa capacité d’empoisonnement avec les autres. Ce qui fit pâlir Oloro et ses points, car seulement 10 marqueurs pourraient le faire chuter de son trône où il était retourné s’installer.

Alela tenta de se relever en commençant à monter une armée de petites fées. Son acolyte Esper essaya quant à lui de ralentir tout ça et de finir la game avec un combo Walking ballista & Heliod, sun-crowned et Kozilek resta de son côté à terre, à ramasser les restes de ses artéfacts en morceau. La fin de l’évolution slivoide était là. Leur capacité d’adaptation dominait le champ de bataille et ils vinrent à bout de leurs trois ennemies malgré une dernière temporisation d’Oloro avec une Cyclonic Rift en surcharge.

Table 2 : Bataille 1

Ce match vit le retour de deux menaces de la première saison de League avec le deck Golgari Meren de Spades et celui de Mugen avec le fétide dragon Jund Pro… Pardon Korvold ! Entre un dragon qui mange de tout et n’importe quoi et un autre hein, la différence ne réside qu’en… la taille des ailes ou l’haleine qu’ils dégagent ? Quel bon accueil pour la Kaalia de Chartreux…

La partie commença fort pour Meren avec un Sol Ring tour 1. Du côté Jund ce fut un Llanowar Elves, qui n’était pas dans le deck d’un dragon affamé pour rien. C’est assoiffé de sang et de chaire humaine qu’il arracha le premier First Blood des deux tables et de cette saison ! Les elfes, végé, végan et autre alimentation en pissenlit, ce n’est plus ce que c’était… Kaalia quant à elle traîna à déployer ses petites ailes. Un petit Goblin Bombardment derrière et Mugen commença a retrouvé des couleurs après avoir trottiné sous la pluie pour nous faire l’honneur de sa présence ce soir. Mais pas de chance, ce fut la deuxième averse qui tomba sur lui avec Toxic Deluge du deck Golgari. Meren mourut dans l’opération avec un sacrifice sur le Bombardement Goblin pour l’achever.


Mais elle n’en avait pas fini et revient promptement, le regard vengeur. Et elle fit bien ! C’est son retour sur la table qui décida Chartreux à lancer son Nevermore en annonçant “Korvold” d’une voix qui finit de glacer Mugen jusqu’aux os. Notre pauvre ami grelotant, nous lui donnâmes encore plus d’affection. Nous l’attaquâmes à tour de rôle avec nos commandants, Chartreux avec une Kaalia équipée de jolies Lightning Greaves et Spades avec sa douce shamane, faisant ressurgir les souvenirs traumatiques de Mugen, mort focusé par les dégâts du même commandant la saison d’avant sans qu’il ne puisse rien faire.

Alors que Meren réussit à tuer, ou plutôt, à faire mourir Kaalia malgré sa protection par un Demon’s Disciple, Mugen se balançait de plus en plus par mouvements frénétiques sur sa chaise en regardant la partie sous le contrôle du deck Golgari. C’en était trop ! Au retour de Kaalia, Mugen passa un pacte avec le deck Mardu… Il offrit son âme, suppliant en s’agenouillant aux pieds de la commandante ailée, prêt à lui embrasser ses jambières. Tout cela afin de… Mourir de ses mains !!! Ou des griffes de ses démons, dragons, qu’importe ! Mugen ne voulait pas revivre une mort sous la terreur des dégâts de commandant de Meren (PTSD* again) ! C’est ainsi qu’ils calculèrent ensemble une attaque presque létale laissant le deck Jund à 3 points de vie, qui put ainsi glorieusement mourir sur une Lightning bolt de Kaalia. Et une tête sur un plateau au tableau de chasse de Chartreux, une !

Cependant, seul face à une Meren qui pouvait jouer entre les sacrifices et les résurrections de son cimetière à chaque tour, la partie se conclut peu après.

Victoires de Spades. Mugen First Blood. Chartreux kill Mugen, Spades kill Chartreux.

*Post-Traumatic Stress Disorder

Table 2 : Bataille 2

Tout commença normalement. Après avoir posé lands et cailloux à mana consécutivement, les deux casters Adrien et Chartreux lancèrent chacun leur commandant dès qu’ils le purent et s’attendaient à ce que Mugen fasse de même…

Mais comme à son habitude, l’apprenti sorcier préparait son board pour sortir Korvold en combo éclair… Mais sans Spades pour les prévenir, ils laissèrent tranquillement arriver un Animation Module et un Phyrexian altar sur le board du dragon.

Ne voyant pas l’ombre du danger approcher, car après tout, un board d’artefacts et une petite Viscera Seer n’est pas si menaçant… iIs se permirent de se tirer un peu dans les pâtes avant la tempête :

Adrien renvoya une Kaalia à peine arrivée dans la main de Chartreux avec une capacité de mue, puis l’attaqua avec son commandant. Et voilà le FIRST BLOOD pour Adrien ! Ce qui força la victime de son premier coup à rejouer sa Kaalia depuis sa main à son tour suivant. Ce qui laissa les deux opposants se retrouver full tap alors qu’un long hiver les attendait.

Au tour du “noble” dragon, Mugen put ainsi tranquillement lancer Korvold sans rencontrer aucune résistance et lancer une boucle infinie avec les deux artefacts déjà présent. Résultat : un gros gros dragon 50/50+ et la moitié de sa bibliothèque dans la main MAIS plus de mana pour les achever.
Il pu tout de même jouer la tour du reliquaire qu’il avait piochée pour ainsi conserver sa main, avant de clore son tour.

Le board bourgeonnant, la rioste d’Adrien arriva et il exila Korvold en le remplaçant par une mue 2/2 avec la 1ere carte du dessus de la bibliothèque du joueur Jund (un Oracle of Mul Daya), puis envoya son escadron sur Mugen. Au tour de Thibault, celui-ci envoya également son messager de la mort Kaaliaaccompagnée de ses autres dragons sur Mugen et tua la mue d’un battement d’aile au passage.

Au début de son tour, Mugen n’avait plus que 19 points de vie après ces attaques virulentes. Les deux nouveaux alliés complotaient pour s’assurer que Chartreux aurait de quoi infliger les derniers points restant de Mugen au prochain tour et ainsi éliminer toute menace de ce côté du ciel. Mais Korvold revint et tenta de couvrir le board de son ombre depuis les airs où il planifiait de s’élancer directement avec des Lightning Greaves. Parce que oui, on peut être un dragon et aimer la mode des bottes en cuir de vachette ! Mais Adrien s’interposa et les détruisit, au profit du combo d’artefacts laissés intacts.
Grave erreur ! À leurs yeux, le dragon n’était plus du tout aussi menaçant et, confiants, ils relâchèrent leur garde sans imaginer un seul instant que Mugen puisse faire quoique ce soit avec uniquement 1 land détap, et un token Servo…
Après 30 mins de calcul mathématiques complexes, une vessie pleine, le froid, des vêtements mouillés et la pression des autres joueurs : Mugen posa une montagne puis joua son Dockside Extortionist qui lui créa 4 jetons trésors, qu’il sacrifia sans attendre pour jouer Purphoros, God of the Forge.

Il sacrifia ensuite le dernier Servo restant avec son Phyrexian altar pour lui faire un mana qu’il dépensa pour activer l’effet du Module d’animation et ainsi repartir en boucle infinie, mais cette fois en rajoutant les trigger de Purphoros… C’est ainsi que tous brûlèrent, non pas du feu du dragon mais de ceux de la forge divine où Mugen sacrifiait en offrande des mets “discutables” en terme de gastronomie…

 

FIN DU GAME : First blood pour Adrien, doublekill simultané pour Mugen, une grosse frayeur, des remords, des regrets, des larmes de honte mais aussi de joie et un tour aux toilettes pour Mugen.

Et c’est ainsi que le tableau de la première soirée fut achevé, avec les scores suivants.

Merci à tous d’avoir participé à cette première soirée de la League et à très vite à nouveau sur le champ de bataille ! Portez vous bien !

Hiro, Maxou, Mugen & Spades

Hirotaro

De Hirotaro

"La voie du samouraï réside dans la mort." - BUSHIDO

Laisser un commentaire