La reprise!

Magiciennes, magiciens, nous revoilà !

En cette période troublée où les assemblées sont limitées, la notre a enfin pu se retrouver ! Des anciens, des arrivants de la saison précédente mais aussi de la nouvelle, directement BAM ! Bienvenue encore à toi Thibault !

Bon, malheureusement, les cartes ne lui firent pas forcément le même accueil. Coupant les participants en deux tables, nous commençâmes avec notre nouveau magicien en troll à deux têtes, tandis que Rythire et Hiro s’affrontèrent en duel et que notre retardataire préféré (qui se reconnaîtra !) buildait dans son coin un nouveau commandeur.

Table 1 : Première manche :

Maxou : Huit-queues-et-demie & Spades : Linden, reine implacable

VS

ThibaultKaalia de l’immensité & Gueubi : Xénagos, dieu de la débauche

Thibault n’ayant pas encore son propre jeu, Gueubi était tout désigné pour lui prêter le deck qui l’intéressait, Kaalia of the Vast. La partie lancée, les cartes souriaient à Kaalia qui prit son envol, mais son partenaire quand à lui resta cloué au sol avec une Death comme on les apprécie en début de soirée ! Kaalia attaqua et posa un copain ange pour mettre fièrement une tatane mais fut tout de suite envoyée au cachot avec une Condamnation. Son acolyte continua un peu avant d’être également géré, sous le regard de Gueubi, toujours bloqué. A deux contre un, le match se solda rapidement.

Table 1 : Deuxième  manche :

Maxou : Suzerin Slivoïde & Spades : Arcades, le stratagène

VS

Thibault : Plume, l’affranchi & Gueubi : Niv-Mizzet, revenu à la vie

Après le premier match de la table de Trolls, Thibault se laissa tenté par un autre deck de Gueubi Feather, the Redeemed qui quant à lui nous présenta un deck haut en couleur avec un deck pintacolore God-Devotion, oui oui vous m’avez bien lu ! Manque de chance, là encore, la Death ! Et une plus légère pour Plume avec une color death pour caster son commandant, alors qu’en fasse débarquaient des défenseurs tapeurs (la meilleure défense hein… vous connaissez la suite !) et des asticots de toutes les couleurs nommés Slivoïdes (on pêche quoi avec ça ?). L’un d’entre eux donnant la défense talismanique, un autre l’indestructible à leurs congénères, même la Wrath qui ravagea le board côté Arcades ne pouvait suffire. Après un dernier play fun des familles où le dragon Bant s’est vu transformé en Slivoïdes pour profiter de tous leurs buffs Unnatural Selection, la game se conclut encore sur une victoire contre l’équipe du nouvel arrivant. Accueillir au Goneblin, ça nous connaît !

Table 1 : Troisième manche :

Nous fîmes cette fois une partie en free for all 4 joueurs pour changer un peu, mais sans bouger nos fesses. Nous retrouvâmes ainsi chez Maxou un des fléaux du Goneblin, une liche provoquant le cauchemar chez certains de nos membres…

Maxou : Nekusar VS Spades : Muldrotha VS Thibault : Plume VS Gueubi : Niv Mizzet Reborn

La partie commença avec chacun posant ses premiers lands et Nekusar une première roue ! Muldrotha cassa promptement une Ancient Tomb à Gueubi dont ce n’était clairement pas le jour pour Magic puisqu’il resta bloqué après ça. L’élémental Sultai s’installa et joua confortablement des artefacts à 0 donnant du card advantage tels que Mishra’s Bauble, Lion’s Eye Diamond et bien sûr des fetchs depuis son cimetière. La partie semblait bien parti pour Spades, Maxou peinant à son tour avec ses lands. Mais la roue tourna bien vite lorsque ce dernier se réveilla. Et quand je parle de roue, elle tourna violemment, condamnant Muldrotha à perdre ses derniers points de vie sur sa pioche. Spades partit donc en premier et rejoignit la Table 2 pour le match 4 de cette dernière.

La game fut remportée par … Je n’étais plus là pour vous le dire, oups 😐 On ne peut pas être partout, désolé !

Table 1 : Quatrième manche :

Ce fut une nouvelle fois avec le prêt de commandant Plume, bien décidé a abattre le mal qui l’entoure, que notre nouveau Goneblin continua sa lancée. Face à, lui une armée de zombie dirigée par le grand roi liche Nekusar et des titans ramenés a la vie par Anje qui derrière ses airs sophistiqués cache bien sa folle passion des cadavres. La bravoure de Plume suffit-elle pour venir à bout de ces ténèbres ? C’est ainsi que démarra cet bataille triolite semée d’embuche, où un seul ne pouvait se relever.

C’est ainsi que Gueubi en tant que tuteur démoniaque de Nekusar pour cette partie, chercha dans ça bibliothèque la première menace Waste Not afin de pouvoir recycler la main des ses adversaires en armée de morts vivants et de flots de mana. Anje voyant cela décida d’enterrer un de ses meilleurs atout afin de pour appliquer ça magie de réanimation. L’ombre de BIG MAMA planait sur la table, hantant pour l’instant le cimetière.

Suite à ses mésaventures précédentes, Plume savait qu’il valait mieux patiemment attendre le bon moment afin de pointer le bout de son nez, couvrir ses arrières ça se prépare. Suite à l’animation de Emrakul, the Promised End, Nekusar ne resta pas impassible et fit apparaitre le Sigil of Sleep qui lui permettait de renvoyer une créature dans la main de son propriétaire à chaque blessure qu’il donnerait, ce qui arrive au moins deux fois à chaque début de tour de l’adversaire sur sa pioche, diabolique.

Plume voyant ses adversaires devenir menaçants décida de sortir le grand “jeu”, un petit Guttersnipe qui sait comment se faufiler pour atteindre ses cibles à chaque fois que lancer des sorts du commandant angélique. Thibault chargea la mule, enfin le Plume, au maximum et le fit fondre sur Nekusar pour l’achever sur place, sans sommation. Malheureusement il ne vit pas qu’Anje manigançait dans son dos… C’est ainsi que cette dernière lança Rakdos, Lord of Riots à l’assaut, suivi de Chainer, Nightmare Adept. Passant inaperçus dans un deck de réanimation d’énormes bestioles noires et rouges, personne ne prêta attention à leurs forces combinées. BIG MAMA pu encore revenir du cimetière, mais cette fois sans même être un vulgaire pantin 13/13 volant réanimé ! Elle pu prendre ainsi le contrôle de Plume et le renvoyer à la maison avec son propre Swords to Plowshares de façon définitive en le laissant dans l’exil. Comment Thibault pouvait-il se relever sans son commandant, face à une telle menace ? L’auriez-vous déjà oublié ? Et oui ! Le petit gobelin se promenait encore, mais lui n’avait pas oublié et il ne rate jamais sa cible. Anje dans le viseur, son lance pierre à la main, les munitions dans l’autre, il fit feu de tout bois, jusqu’à l’envoyer rejoindre ses pantins 6 pieds, griffes, ailes et autres bizarreries sous terre.

Il y en a toujours un qui se relève, malheureusement ce soir Thibault fêtera sa victoire sans son commandant, perdu dans les limbes.

Table 2 : Première manche :

Hirotaro : Kozilek, la Grande distorsion VS RythireTrynn, championne de la liberté Feat.Silvar, dévoreur des hommes libres

 

Les decks se mélangèrent, les mains se remplissèrent et nous fumes parti pour se mettre sur la courge à la mode “Invasion to Zendikar”. Kozilek est fat et voulait ne faire qu’une bouchée de ces misérables humains accompagnés de leurs bestioles.
Après un départ fougueux de la part du commandant incolore, les tentacules de ce dernier touchèrent le board dès le tour 3. Mais c’était sans compter l’obstacle que Rythire allait me mettre en travers de son chemin tout tracé.
Heureusement pour lui, il avait le Drannith Magistrate en main qui bloqua l’Eldrazi. Pour sa survie !
Quelques tours suivant, d’autres joyeusetés sans couleur sortirent du chapeau d’Hirotaro, comme Wurmcoil Engine et vinrent à la fête pour zigouiller de l’humain. Quand ils ne sacrifient pas eux-mêmes pour alimenter Silvar !
Trynn et Silvar résistèrent tant bien que mal mais ne purent tenir le coup face au deck décoloré.

Table 2 : Deuxième manche :

Hirotaro : Kozilek, la Grande distorsion VS RythireTrynn, championne de la liberté Feat.Silvar, dévoreur des hommes libres

 

Les humains n’ayant pas dit leur dernier mot, c’était l’heure de la revanche.
Cette fois-ci, ils furent mieux préparés et commencèrent à s’installer pour grapiller des points de vie grâce à leur Bastion of Remembrance. Tout en se sacrifiant. Lentement mais sûrement, les armées incolores s’affaiblirent et se virent au bord du gouffre.
Et là surprise ! Tout à coup, sortie de nulle part, un 
Planar Bridge fut posé et directement utilisé. Ça fait un paquet de mana vous me direz. Pas faux.
Mais grâce à cela, devinez qui vint régler les problèmes de Kozilek ? Mh? Un dragon, vieux, arpenteur, tout ça ? Non ? Toujours pas ?! Bon, Ugin, the Spirit Dragon was in the place! Et rasa le board adverse pour dégager la voie aux soldats de l’incolore. FATALITY !

Table 2 : Troisième manche :

Hirotaro : Kozilek VS Rythire : Trynn & Silvar VS Mugen : Najeela


Cette partie là fut d’après les dires… Une sorte de guerre de tranchées. En effet, Mugen pour commencer mit sur le champ de bataille une Aura shards qui bloqua le deck d’Hirotaro composé à 90% d’artefacts… M’voyez. Également, cette table vit encore l’arrivée du Drannith Magistrate de Rythire qui posa quelques problèmes à ses adversaires, puis ce fut le tour d’un Void Winnower d’Hiro qui vient compliquer encore plus cette partie. Ce fut ce dernier qui la remporta au final à grands coups de Kozilek, the Great Distortion, après… Longtemps !

Table 2 : Quatrième manche :

Rythire ayant dû partir après son troisième match, la table 2 resta à trois joueurs avec l’arrivée de Spades qui changea de deck et de couleur.

Hirotaro : Emmara, âme de l’accord VS Spades Jori En VS Mugen Najeela

Ce fut la partie des commandants rapides à jouer. Rapides, oui, mais tenaces ? Hiro fut le premier à poser le sien. Mais Mugen l’élimina sur les conseils et la négociation de non agression temporaire de Spades avec un Path to exile, avant même qu’elle ne puisse s’engager. Jori se fit éliminer en représailles par la magie du deck Selesnya avec un Beast within. Emmara revint à pas feutrés, mais ne passa pas inaperçu. La période de calme pour Mugen promise par Spades terminée, le deck Izzet transforma d’un coup les deux commandants adversaires à l’aide de Curse of the Swine. Une 3/3 Bête, des 2/2 Sanglier, les commandants avaient fièrent allure ! Jori se fit éliminer encore une fois, et retourna rapidement dans la bataille. Mugen après mures, très mures réflexion utilisa son Demonic Tutor pour aller faire des emplètes dans son deck et trouver une belle paire de Lightning Greaves en solde pour sa commandante. Cette dernière revint à son tour et se chaussa sans attendre. Ses tokens commencèrent à inonder la partie et devinrent incontrôlables avec un Cryptolith Rite qui permit au deck pintacolor de répéter à l’infini ses phases d’attaques par la capacité de Najeela. Le choix des bottines fut salvateur !

THE END

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout et à très bientôt au Goneblin !

Maxou, Hiro et Spades, pour vous servir !

Maxou

De Maxou

ID mkm : flipette

Laisser un commentaire